Find Property:

Reims : la logistique en vogue

Reims : la logistique en vogue

La logistique continue à bien se porter à Reims. L’agglomération capitalise sur sa position de porte d’entrée de la région parisienne, le long de l’A4, et d’étape sur les routes européennes nord-sud à proximité de l’A26. La ville propose également des fonciers de taille, propices à des plateformes de plusieurs dizaines de milliers de m2 au moins. L’une d’elles sort à peine de terre : les 46.000 m2 développés à Cernay-les-Reims par la foncière Arefim GE seront livrés à la fin de ce semestre.

Cet opérateur, filiale de KS Groupe (un constructeur familial alsacien), a divisé les surfaces en quatre cellules jumelles de 12 mètres de hauteur proposées aux futurs utilisateurs. “L’actif est classé Breeam Very Good en termes de performance environnementale”, souligne Matthieu Fritz, responsable du projet au sein de KS Groupe. En attendant ses occupants, il a déjà trouvé son acheteur : la foncière Invesco Real Estate l’a acquis dès l’an dernier auprès du développeur. Il appartient à la catégorie des “ZebraPark”, la marque d’Arefim GE consacrée à ses parcs d’activités à vocation logistique pour des marchés multisecteurs dont les autres exemples en cours de réalisation se situent à Artenay (Loiret), Reichstett et Eschau (Bas-Rhin) et surtout, sur 134.000 m2 à Château-Thierry (Aisne).

Nouvelles parcelles

D’autres opérateurs ont jeté leur dévolu sur l’agglomération rémoise. Le groupe Idec planifie ainsi un vaste complexe logistique de 160.00 m2 à 180.000 m2 sur la commune de Champigny. Le permis de construire pourrait en être déposé à la fin de cette année, annonce l’agence de développement économique Invest in Reims. Autre nouvelle zone d’activités, le Bioeconomy Park initiée par la chambre de commerce et d’industrie de la Marne apporte également de nouvelles opportunités foncières. Deux logisticiens y ont pris chacun une option pour développer respectivement 45.000 m2 et 30.000 m2 entre 2022 et 2023.

Source : l’antenne, Mathieu Noyer